Logo du Secrétariat du conseil du trésor.

Introduction

Lors du discours d’ouverture   de la 41e législature, le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, s’est engagé à ce que « notre gouvernement soit le premier gouvernement véritablement ouvert de l’histoire du Québec ». Il a aussi présenté sa vision quant aux valeurs communes des Québécoises et des Québécois : une société plus juste et équitable; l’ouverture sur le monde et l’inclusion; la défense et la promotion du Québec au Canada et dans le monde.

L’approche du gouvernement ouvert est une tendance de gouvernance adoptée par plusieurs administrations publiques à travers le monde. Elle prône un État transparent qui accueille les suggestions de toutes et tous et qui est prêt à discuter de ses façons de faire et à les remettre en question.

Cette évolution des manières d’agir se répercute sur quatre volets :

  • La transparence, qui concerne la diffusion proactive aussi bien de documents que de données en format ouvert, pouvant être réutilisés par la population.
  • L’innovation, qui accorde une importance à la démocratisation de l’accès aux technologies auprès du public.
  • La participation, qui place le public au cœur du processus décisionnel de l’État, ce qui améliore la qualité de ses décisions.
  • La collaboration, qui vise à accroître l’efficience de l’État. Une meilleure collaboration entre les acteurs gouvernementaux et la société civile améliorera la qualité et l’efficacité des services publics.

C’est dans ce contexte que le Plan d'action pour l'accessibilité et le partage des données ouvertes des ministères et des organismes publics a été élaboré. Le mouvement des données ouvertes s’inscrit au cœur du gouvernement ouvert en offrant des possibilités accrues de partage d’information, de développement économique durable, d’élaboration de politiques publiques et de collaboration avec les acteurs clés de la société.

Le Plan d'action a été élaboré en s’inspirant des bonnes pratiques proposées par le Partenariat pour un gouvernement ouvert   (PGO) (en anglais : Open Government Partnership). Le PGO est une initiative multilatérale, fondée en 2011, qui vise à promouvoir la transparence et l’intégrité des gouvernements.

Aujourd’hui, plus de soixante-dix pays, dont les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Canada, sont membres de ce partenariat et ont adopté leur propre plan d’action. Le gouvernement du Québec souhaite devenir membre du PGO et, à ce titre, propose un plan d’action qui s’appuie sur les bonnes pratiques qui en découlent.

Le Plan d’action s’inscrit dans la vision gouvernementale proposée par la Stratégie numérique du Québec  , entre autres en lien avec l’orientation 3 « Une administration publique transparente et efficiente », afin que le Québec évolue vers une société numérique.