Logo du Secrétariat du conseil du trésor.

Segment interopérabilité

L’interopérabilité est un aspect incontournable de l’intégration technologique des services en ligne, lesquels demandent d’ouvrir et de faire coopérer les systèmes d’information des différents organismes publics. Conformément à la Loi sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises du gouvernement   (chapitre G-1.03), le dirigeant principal de l’information (DPI) propose le Cadre commun d’interopérabilité du gouvernement du Québec (CCIGQ). Ce cadre est une référence gouvernementale qui regroupe un ensemble de normes et de standards relatifs aux ressources informationnelles, qui visent à soutenir l’interopérabilité des systèmes dans l'administration publique québécoise.

En tant que segment transversal aux différents volets de l’architecture d’entreprise gouvernementale, l’interopérabilité couvre les normes, les standards, les pratiques et les méthodologies relatifs à chacun des volets. Elle propose un cadre de référence aux organismes publics qui souhaitent mettre en œuvre leur propre architecture d’entreprise, ce qui favorise leur arrimage avec l’architecture d’entreprise gouvernementale.