Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilRessources humainesÉthique et valeurs

Éthique et valeurs : pour des choix éclairés

L’éthique et les valeurs dans la fonction publique québécoise...
une préoccupation gouvernementale

L’éthique est une préoccupation importante et constante pour le gouvernement du Québec, qui se traduit notamment par une fonction publique compétente, loyale et intègre, et respectueuse des autres.

La Loi sur l’administration publique, en vigueur depuis le 1er octobre 2000, réaffirme la priorité accordée à la qualité des services offerts aux citoyens. Dans un contexte d’allégement administratif, la Loi préconise un mode de gestion axé sur les résultats et une plus grande autonomie du personnel dans la réalisation des mandats. Les nouvelles façons d’agir qui en découlent suscitent des réflexions en matière d’éthique et de déontologie : maintenir un niveau élevé d’éthique s’avère essentiel.

Des gestes concrets

Le 21 novembre 2002 est entré en vigueur le Règlement sur l’éthique et la discipline dans la fonction publique; le même jour, le gouvernement a déposé à l’Assemblée nationale la Déclaration de valeurs de l’administration publique québécoise (406 Ko). Ces deux actions consolident les règles déontologiques et réaffirment les valeurs fondamentales en matière d’éthique.

Le règlement a, entre autres objectifs, celui de préserver et de renforcer la confiance des citoyens dans l’intégrité et l’impartialité de la fonction publique et de maintenir un haut niveau de qualité des services offerts. Il actualise et précise les normes réglementaires en vigueur.

La déclaration de valeurs est un guide simple et accessible pour les employés, conçu pour orienter leurs actions à l’interne comme à l’externe. Les cinq valeurs fondamentales qu’elle préconise sont la compétence, l’impartialité, l’intégrité, la loyauté et le respect.

Une tendance mondiale

La publication du règlement sur l’éthique ainsi que le dépôt d’une déclaration de valeurs s’inscrivent dans un courant que l’on observe dans de nombreux états, partout dans le monde. L’administration publique québécoise n’échappe pas à cette réalité.

Pour en connaître davantage sur la question, on peut lire la brochure intitulée "L’éthique dans la fonction publique québécoise" (244 Ko) et la Déclaration de valeurs de l’administration publique québécoise (406 Ko).

Le réseau des répondants :
un lieu d’action dynamique et de grande portée

Mis en place en 2002 par le Secrétariat du Conseil du trésor, le Réseau des répondants en éthique de la fonction publique québécoise vise à soutenir l’action des personnes intervenant en éthique dans leur ministère ou organisme respectif.

Plus qu’un lieu de réseautage, le Réseau est le moyen privilégié par le gouvernement pour développer une compréhension et une vision communes de l’éthique, en favoriser son déploiement dans l’administration publique et y maintenir une culture empreinte d’éthique.

La mise en réseau, le partage d’information et d’expertise, de même que les apprentissages dans l’action en matière d’éthique nécessitent une collaboration et une coopération de l’ensemble des répondants en éthique des différents ministères et organismes. Leur apport est essentiel et indéniable pour réaliser la mission du Réseau.

Pour en savoir davantage sur le Réseau des répondants, veuillez consulter le dépliant (290 Ko) traitant de ce sujet.

Pour nous joindre

Vous avez des questions ou des commentaires ?
Écrivez-nous à : ethique@sct.gouv.qc.ca