Logo du Secrétariat du conseil du trésor.

Les principes de dotation

Le gouvernement doit pouvoir disposer d’une fonction publique compétente, efficace et dotée selon le principe du mérite de façon à maintenir sa capacité à le servir de façon loyale et objective et à préserver le lien de confiance des citoyens dans l’intégrité et l’impartialité de l’administration.

La dotation des emplois dans la fonction publique du Québec exige donc que l’embauche du personnel soit à l’abri de toute forme de favoritisme d’ordre politique ou administratif. Aussi, à la différence de l’entreprise privée et comme dans toute autre société démocratique, la dotation des emplois dans la fonction publique s’appuie sur des principes démocratiques enchâssés dans la Loi sur la fonction publique  .

Les principes sont les suivants :

  • Mérite

    Les processus de sélection s’appuient sur le principe de la sélection au mérite, par la recherche des meilleurs candidats en fonction des exigences des emplois à pourvoir . Pour participer aux processus de qualification, les candidats doivent répondre aux conditions d’admission. De plus, ils doivent réussir les moyens d’évaluation pour se qualifier et ainsi être inscrits dans une banque de personnes qualifiées.

  • Égalité d’accès

    Pour respecter le principe d’égalité d’accès des citoyens aux emplois de la fonction publique, le gouvernement doit fournir aux candidats potentiels intéressés et répondant aux conditions d’admission, une occasion raisonnable et une chance égale de s’inscrire aux processus de qualification.

  • Équité et impartialité

    Les principes d’équité et d’impartialité exigent que toutes les candidatures reçoivent un traitement équitable, par un processus d’évaluation objectif et impartial.

  • Transparence

    Le principe de transparence oblige le gouvernement à faire connaître le processus d’embauche, la nature et les exigences des emplois à combler et les modalités de participation aux processus de qualification de la fonction publique.

  • Efficience de l’administration

    La dotation de la fonction publique du Québec, comme toute activité gouvernementale, doit viser l’efficience de ses processus.