Vous êtes ici : AccueilNouvelles
Nouvelles

Le gouvernement du Québec dépose de nouvelles offres pouvant atteindre 4,1 G$ au personnel des secteurs public et parapublic

Dans le cadre des négociations qui visent le renouvellement des conventions collectives de plus de 550 000 employées et employés du secteur public ainsi que des réseaux de la santé et des services sociaux de même que de l’éducation, la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a procédé, aujourd’hui, à un troisième dépôt des offres gouvernementales, en cohérence avec les engagements qui ont toujours été pris.

Un an jour pour jour après l’échéance de la convention collective en vigueur, ce dépôt comporte plusieurs avancées considérables depuis la présentation des dernières offres patronales, soit en mai 2020. Ces avancées concernent particulièrement les priorités du gouvernement à l’égard des préposées et préposés aux bénéficiaires, des infirmières et infirmiers, des enseignantes et enseignants du primaire et du secondaire ainsi que des intervenantes et intervenants en centres jeunesse.

Cette proposition, qui pourrait atteindre 4,1 milliards de dollars sur trois ans, permettra donc aux négociations de franchir une nouvelle étape en vue d’arriver le plus rapidement possible à des ententes.

Comme cela a été le cas, lors des dépôts précédents, le détail des propositions sera rendu public prochainement, afin de permettre aux différentes organisations syndicales de présenter les offres patronales à leurs membres.

Citation :

« Le gouvernement livre ce qu’il a toujours promis et est cohérent avec les engagements qu’il a pris depuis des années. Pour la première fois, dans le cadre de ses négociations, le gouvernement consacre des montants propres aux enjeux sectoriels. C’est majeur et sans précédent. Qu’ils soient du côté patronal ou syndical, les acteurs engagés dans cette négociation partagent le même objectif : celui de garantir les meilleurs soins et services, la disponibilité des ressources et la qualité de l’enseignement. Je tiens à souligner que les corps d’emplois que nous avons priorisés, dans le cadre des présentes négociations, sont majoritairement féminins. Nous voulons améliorer les conditions de travail des femmes de façon substantielle, et ce dépôt en est la preuve. Avec ce troisième dépôt, pouvant aller jusqu’à 4,1 milliards de dollars, malgré la situation budgétaire du Québec, nous sommes convaincus que nous posons un geste concret et, surtout, équilibré qui démontre clairement notre volonté d’en arriver rapidement à des ententes sur le renouvellement des conventions collectives. »

Sonia LeBel, ministre responsable de l’Administration gouvernementale
et présidente du Conseil du trésor

Sommaire des propositions :

Salaires :

  • Maintien des offres totalisant 3,3 milliards de dollars, dont une proposition d’augmentation de 5 % sur trois ans (1,75 %, 1,75 % et 1,5 %), soit supérieure à l’inflation, malgré le déficit de 15 milliards de dollars;
  • Majoration salariale récurrente pouvant atteindre 400 millions de dollars si l’inflation dépasse 5 % et si la croissance économique prévue par le gouvernement est au rendez-vous;
  • Somme forfaitaire supplémentaire de 400 millions de dollars pour l’ensemble du personnel;
  • Augmentation salariale supérieure pour le personnel dont la rémunération annuelle est inférieure à 50 000 $.

Infirmières et infirmiers :

  • Équivalence d’une force de travail supplémentaire de 3 500 ETC déployés dans le réseau :
  • Ajout de 1 500 ETC,
  • Augmentation de postes et d’incitatifs pour les emplois à temps complet,
  • Augmentation du nombre d’heures rémunérées;
  • Bonification de primes pour les quarts de travail de soir, de nuit et de fin de semaine;
  • Réduction du recours aux agences de placement.

Préposées et préposés aux bénéficiaires :

  • Ajout de 10 000 postes;
  • Pour le personnel à temps complet en CHSLD, rémunération de 26 $ de l’heure, soit 49 000 $ par année;
  • Nouvelle prime et création d’un poste de chef d’équipe en CHSLD;
  • Garantie de poste avec un minimum de jours travaillés.

Enseignantes et enseignants du primaire et du secondaire :

  • Augmentation substantielle du salaire pour ceux qui sont en début de carrière;
  • Mise en place de mesures favorisant la réussite éducative : accroissement de l’autonomie dans l’exercice de la profession et retrait de la surveillance des récréations en faveur de la tâche d’enseignement;
  • D’autres mesures sont proposées, mais en raison du contexte particulier des négociations à huis clos, convenu avec les syndicats, ce dépôt ne peut en faire mention.

Protection de la jeunesse et centres jeunesse :

  • Ajout de 500 ETC;
  • Augmentation de postes à temps complet et du nombre d’heures rémunérées;
  • Nouvelle prime particulière pour les intervenantes et intervenants en centres jeunesse (3,5 %);
  • Bonification de primes;
  • Garantie de poste avec un minimum de jours travaillés.