Vous êtes ici : HomeNouvelles
Nouvelles

Le Québec rejoint le Partenariat pour un gouvernement ouvert

Toutes les nouvelles
22 October 2020

Le gouvernement du Québec intègre officiellement, aujourd’hui, le programme local du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), une organisation d’envergure internationale regroupant soixante-dix-huit pays qui représentent plus de deux milliards de personnes. Il rejoint les États fondateurs du Partenariat, au sein duquel ces derniers collaborent dans l’élaboration de plans d’action qui favorisent des gouvernements plus transparents, inclusifs et participatifs.

La candidature du Québec a été retenue à la suite d’une évaluation par le PGO, qui a souligné son niveau d’engagement politique, ses démarches de réforme pour un gouvernement ouvert ainsi que son implication avec la société civile locale. Le portail Données Québec et l’amélioration de l’accessibilité Web de l’information gouvernementale sont deux exemples de réalisations qui ont contribué à distinguer le Québec des autres candidatures.

Le Québec est l’un des 56 nouveaux membres du PGO. Il poursuivra donc la mise en place du gouvernement ouvert par le déploiement de nouveaux plans d’action, en s’appuyant sur les principes de la transparence, de la participation, de la collaboration et de l’innovation. Les membres déjà actifs, au sein du PGO ont démontré une capacité d’innovation et une audace qui serviront certainement les intérêts du Québec. Celui-ci pourra mettre à profit ces bagages et bonifier ainsi ses propres initiatives en gouvernement ouvert, tout en faisant rayonner l’expertise québécoise à travers le monde.

Citations :

« Je suis très heureuse que le Québec rejoigne, aujourd’hui, le Partenariat pour un gouvernement ouvert et je suis honorée que l’organisation ait reconnu les initiatives de notre gouvernement en matière d’ouverture et de transparence. J’envisage de belles collaborations avec les autres membres. »

Sonia LeBel, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor

« La sélection du Québec, au sein du Partenariat pour un gouvernement ouvert, est une excellente nouvelle. Elle lui permettra de faire valoir son expertise, à l’international, en matière de gouvernement ouvert, d’accès aux données, de transparence et d’inclusion. Le PGO constituera pour le Québec une nouvelle tribune internationale afin de faire rayonner son action et de s’affirmer en tant qu’acteur de premier plan auprès des États membres. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« Le Québec devient un membre du Partenariat pour un gouvernement ouvert, et j’en suis très fier, puisque cette instance internationale, qui unit soixante-dix-huit pays, dont la France, les États-Unis, Israël, les Pays-Bas et la Suède, prône des valeurs fondamentales, dont l’ouverture, la transparence et la responsabilisation à l’égard des citoyennes et citoyens. Le Québec est une terre d’excellence numérique. La circulation de l’information est vitale pour l’exercice du droit à liberté d’expression, qui est la pierre d’assise de l’État de droit. Notre gouvernement améliore l’accès aux données pour offrir à la population et aux instances démocratiques les moyens d’exercer ces libertés dans l’univers du numérique. Le Québec se transforme. Avec ce partenariat, nous partagerons notre expérience et nous gagnerons de celle des autres nations. Ensemble, nous ferons de l’ère numérique celle de la démocratie et des libertés de la personne. »

Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale

À propos du Partenariat pour un gouvernement ouvert

En 2011, plusieurs dirigeantes et dirigeants gouvernementaux et défenseurs de la société civile se sont réunis en vue de créer le Partenariat pour un gouvernement ouvert, un partenariat unique qui combine ces forces puissantes afin de promouvoir une gouvernance responsable, réactive et inclusive. Soixante-dix-huit pays et un nombre croissant de gouvernements locaux, qui représentent plus de deux milliards de personnes, ainsi que des milliers d’organisations de la société civile sont membres du PGO.

 

Lien connexe

Toutes les nouvelles