Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : HomeNouvelles
Nouvelles

Des spécialistes mis à contribution pour doter l’État des meilleures pratiques en cybersécurité

Toutes les nouvelles
12 November 2019

Le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, a tenu, hier, la première rencontre d’un nouveau comité consultatif en cybersécurité. Présidé par le ministre et composé de spécialistes en provenance de quatorze organisations issues des secteurs public, scientifique et industriel, ce comité a pour objectif de se pencher sur les différents défis que soulève la question de la cybersécurité.

Ses travaux contribueront ultimement à l’élaboration de la toute première politique gouvernementale de cybersécurité. Cette dernière permettra notamment de mieux répondre aux nouveaux enjeux en matière de sécurité de l’information, de protection des données personnelles et de transformation numérique gouvernementale.

« Si les technologies et les habitudes de la population changent à une vitesse effrénée, les menaces évoluent tout aussi rapidement. Le numérique s’est introduit dans toutes les sphères de la société, transformant à jamais les habitudes de vie des gens. Notre gouvernement est motivé à offrir des services intuitifs et simplifiés aux Québécoises et Québécois dans leurs interactions avec l’État. Il est tout aussi soucieux de sécuriser au maximum les renseignements personnels. C’est pour cette raison que j’ai voulu rassembler, autour d’une même table, certains des plus grands spécialistes en matière de cybersécurité. Nous devons mettre en commun les forces de l’administration publique et celles de l’écosystème pour soutenir la transformation numérique qui s’opère », a déclaré le ministre Caire.

Créé dans l’esprit de la Stratégie de transformation numérique gouvernementale, le comité, lors de cette première rencontre, s’est déjà penché sur certains enjeux cruciaux tels que la résilience des systèmes, le développement des compétences, l’attraction de talents ainsi que le maintien de partenariats stratégiques et durables.

« Déjà, les discussions m’ont convaincu que nous avons toute l’expertise nécessaire, au Québec, pour soutenir et accompagner les organisations publiques dans la prise en charge des exigences de la cybersécurité. Nous pourrons doter l’administration publique d’une politique gouvernementale de cybersécurité solide, en plus de contribuer concrètement à l’établissement d’une véritable culture de partage et de collaboration en matière de sécurité de l’information au sein de l’administration publique », a poursuivi le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale.

Composition du comité 

  • Patrice Alain, vice-président de la Direction générale du traitement et des technologies de Revenu Québec
  • Daniel Charbonneau, vice-président des Services à l’organisation de Retraite Québec
  • Mourad Debbabi, vice-doyen de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Concordia et titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Hydro-Québec-Thales
  • Sébastien Demers, coprésident de Cyber Éco
  • Benoit Dupont (remplacé par Nafi Niang, directrice, pour la première rencontre), de SERENE-RISQ
  • Antoine Normand (remplacé par Réda Bensouda pour la première rencontre),
    d’In-Sec-M
  • Jimmy Potvin, inspecteur en chef et directeur des technologies et des acquisitions à la Sûreté du Québec
  • Guy Rochette, vice-président des Services d’infrastructures du Centre de services partagés du Québec
  • Patrick Rousseau-Mathieu, cofondateur de Hackfest
  • Gwenaelle Thibault, directrice de projets pour les Amériques en investissements étrangers et coresponsable du dossier en cybersécurité à Montréal international
  • Alain Vallières, directeur de la sécurité des TIC à Hydro-Québec
  • Nicolas Vermeys, vice-doyen à l’administration des programmes, directeur adjoint du Laboratoire de cyberjustice et chercheur au Centre de recherche en droit public à la Faculté de droit de l’Université de Montréal
  • Steve Waterhouse, expert reconnu en sécurité des données à INFOSECSW
  • Le Centre canadien de la cybersécurité, absent lors de la première rencontre, a déclaré son intention de nommer une personne représentante pour participer aux futurs travaux du comité

Pour en savoir plus sur la Stratégie de transformation numérique gouvernementale :

 

 

 

Toutes les nouvelles