Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilNouvelles
Nouvelles

Le Québec et la France accentuent leur collaboration en matière de transformation numérique et d’intelligence artificielle

Toutes les nouvelles
01 novembre 2019

Le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, M. Éric Caire, revient d’une mission de trois jours, à Paris, alors que s’y tenait le Global Forum on AI for Humanity (GFAIH), auquel il a participé en compagnie de la déléguée générale du Québec à Paris, Mme Michèle Boisvert. Durant sa visite en sol européen, le ministre a aussi eu l’occasion d’échanger avec des représentantes et représentants du gouvernement français sur les sujets de la transformation numérique, de la cybersécurité, de la protection des données et de l’innovation gouvernementale, notamment en éducation.

La présence du ministre au GFAIH a permis de faire valoir le rôle important que joue le Québec, sur la scène internationale, dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), entre autres en ce qui concerne l’éthique.

« Je suis très heureux de cette mission qui a permis au Québec de s’afficher comme acteur majeur de l’IA. Cela a été une belle occasion de rappeler le leadership du Québec au sein du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA), une initiative soutenue par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et dont les deux centres d’expertise seront basés à Montréal et à Paris », a indiqué M. Caire.

« Le Québec est très fier de son écosystème en matière d’intelligence artificielle et numérique et s’est récemment positionné sur l’échiquier international grâce à la création, à Montréal, du Centre d’expertise international pour l’avancement de l’intelligence artificielle. Sa relation directe, privilégiée, stratégique et structurelle entre le Québec et la France lui a permis notamment de faire valoir son expertise ainsi que celle de ses industries, de ses grappes et de ses établissements d’enseignement. Fort de son réseau de représentation, le Québec poursuivra ses démarches internationales pour en faire la promotion », a appuyé Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie.

Collaboration prometteuse en matière de numérique

Lors de son séjour, M. Caire a eu des échanges fructueux avec plusieurs scientifiques et dirigeants français : le président-directeur général de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique de France, M. Bruno Sportisse, le secrétaire général de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, M. Jean Lessi, la secrétaire générale de la défense et de la sécurité nationale, Mme Claire Landais, la chef de la Division des politiques d’économies digitales de l’OCDE, Mme Audrey Plonk, ainsi que le directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État, M. Nadi Bou Hanna.

M. Caire a également visité la Station F, le plus grand incubateur d’entreprises en démarrage au monde, le 42, à Paris, un lieu d’apprentissage consacré aux métiers du numérique, et le laboratoire d’innovation du ministère de l’Éducation nationale française, le 110 bis.

« Je suis particulièrement ravi des échanges et des rencontres qui m’ont fait découvrir un éventail de possibilités pour pousser les collaborations entre le Québec et la France encore plus loin dans le secteur du numérique, un thème rassembleur qui touche toutes les administrations publiques. Je reviens au Québec plus motivé que jamais à poursuivre le chantier de la transformation numérique gouvernementale et prêt à relever les nombreux défis de ce secteur qui évolue à un rythme effréné », a affirmé Éric Caire.

Faits saillants :

  • Organisé par l’entremise du président de la République française, M. Emmanuel Macron, le GFAIH est l’un des rendez-vous les plus importants au monde au sujet de l’intelligence artificielle et de la transformation numérique. Ce grand rassemblement a permis de présenter la structure de gouvernance du PMIA. Le prochain GFAIH aura lieu au Québec l’automne 2020.

  • Le 6 septembre dernier, les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé une enveloppe de 15 millions de dollars pour la création d’un centre d’expertise du PMIA à Montréal.

  • Véritable écosystème de l’IA, Montréal comporte notamment plusieurs centaines de chercheurs et doctorants, près de 11 000 étudiants inscrits à un programme universitaire spécialisé en IA et en traitement des données et nombre d’experts, ce qui en fait l’une des plus grandes concentrations de ressources au monde dans le domaine de l’apprentissage profond.

  • Ce puissant écosystème est soutenu par des investissements majeurs qui représentent plus de 2 milliards de dollars depuis 2016.

  • Plusieurs pistes de collaboration existent entre la Stratégie de transformation numérique du gouvernement du Québec (juin 2019) et le programme TECH.GOUV, qui vise l’accélération de la transformation numérique du service public en France (avril 2019).

  • Institué à Paris, en 2013, le 42 a lancé un réseau international d’établissements, avec 21 campus prévus pour 2020, dont un sera situé à Québec. L’organisme, qui offre une formation gratuite basée sur l’apprentissage par les pairs, participatif, créatif et par initiatives, connaît une croissance importante dans le monde.

Stratégie de transformation numérique gouvernementale 2019-2023 :

Toutes les nouvelles