Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilNouvelles
Nouvelles

Le ministre Christian Dubé souligne un an de gestes structurants du gouvernement, basés sur une planification minutieuse

Toutes les nouvelles
27 septembre 2019

Près d’un an après son entrée en poste, le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Christian Dubé, a tenu à revenir sur les principales actions qu’il a pilotées au cours des derniers mois. Alors qu’il était interpellé au sujet de la gestion des dossiers relevant du Secrétariat du Conseil du trésor, il a fait état de l’avancement des chantiers phares qui s’inscrivent notamment dans la Stratégie de gestion des dépenses 2019-2020.

Des changements annoncés dès le premier budget pour optimiser la gestion des dépenses

En premier lieu, le ministre a énuméré les gestes que le gouvernement a posés, dans les derniers mois, qui faisaient suite à l’engagement de réduire les coûts d’acquisition des biens et services. Il a notamment fait référence au dépôt récent du projet de loi visant principalement à instituer le Centre d’acquisitions gouvernementales et Infrastructures technologiques Québec. Rappelons que le Centre d’acquisitions gouvernementales sera responsable des achats regroupés pour les biens et services déterminés des ministères et organismes de même que des réseaux de la santé et de l’éducation. Par ailleurs, Infrastructures technologiques Québec aura pour mission de fournir aux organismes publics des services en infrastructures technologiques et en systèmes de soutien communs, performants et sécuritaires. Le ministre a également rappelé son engagement à réduire de 5 000 le nombre de postes administratifs en procédant par attrition, ce qui représente 1 % des effectifs du secteur public.

Le gouvernement en action pour répondre aux priorités des Québécoises et des Québécois

Pour refléter l’ambition du gouvernement qui ose agir pour répondre de façon concrète aux préoccupations de la population québécoise, le Plan québécois des infrastructures 2019-2029, déposé en mars dernier, prévoit de nouveaux investissements de 15 milliards de dollars. Il traduit la volonté audacieuse du gouvernement de doter le Québec d’infrastructures nécessaires à l’accroissement de la richesse et de mettre en place de conditions gagnantes pour la mobilité durable et le mieux-être de la population.

Le ministre a aussi insisté sur le chantier d’agrandissement, de rénovation et de construction d’écoles, qui est en branle pour offrir aux élèves des établissements modernes. Il a par ailleurs mentionné les efforts déployés en faveur du développement durable, alors que plusieurs projets étaient à l’étude conformément au plan de décongestion de la région métropolitaine, qu’il s’agisse d’infrastructures routières ou de transport collectif.

La transformation numérique gouvernementale entamée

Par la suite, M. Dubé a fait état de l’avancement des travaux menés par le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, M. Éric Caire. Il a ainsi rappelé les principales actions qui ont été posées, au cours des derniers mois, pour faciliter les échanges entre l’État et la population, renforcer la sécurité des données et optimiser les dépenses liées aux technologies de l’information, notamment.

Le regroupement des Centres de traitement informatique fait partie de ces actions. Il vise à concentrer l’expertise présente à l’interne et à renforcer la sécurité des données. Mentionnons également le dévoilement, au printemps dernier, de la Stratégie de transformation numérique, dont les ambitions ont été définies pour offrir à la population des services plus simples, sécuritaires et résolument adaptés à la réalité d’aujourd’hui. Dans cette optique, le gouvernement a créé le Centre québécois d’excellence numérique pour accompagner les organisations vers la transformation numérique. Ce dernier a pour mission de favoriser, au sein de l’administration publique, l’émergence d’une culture numérique et d’idées innovantes, en cohérence avec la Stratégie de transformation numérique gouvernementale.

Un plan d’action pour optimiser la planification stratégique et la reddition de comptes des ministères et des organismes publics

Finalement, M. Dubé a abordé l’un des volets majeurs de son mandat, soit le plan d’action gouvernemental visant à optimiser l’application de la Loi sur l’administration publique, qui met notamment en priorité la transparence et l’obligation redditionnelle des sous-ministres et des dirigeantes et dirigeants d’organismes. Ce plan d’action vise aussi à redonner toute son importance à la planification stratégique et à la reddition de comptes publique. Il prévoit une révision de tous les plans stratégiques afin que ceux-ci contiennent des objectifs précis et mesurables, la mise à jour du bulletin des ministères, la création d’un indice de mesure de même que la publication d’un tableau de bord qui permettra de suivre la performance des ministères et organismes.

Citation : 

« Depuis mon assermentation, j’ai une vision claire de l’endroit où je veux amener l’État. La rigueur budgétaire, l’augmentation de la performance, la transparence et l’efficience dans l’administration publique de même que l’optimisation des dépenses au profit de services directs à la population sont autant d’éléments fondamentaux qui ont guidé l’ensemble des gestes du gouvernement et du Secrétariat du Conseil du trésor, au cours des derniers mois. Nous avions promis du changement et une plus grande efficacité de l’État. Ces engagements étaient appuyés par un cadre financier responsable. Depuis notre arrivée, nous n’avons pas seulement annoncé du changement; nous avons également accompli des gestes structurants pour l’amorcer. J’en suis très fier. » 

Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor

Lien connexe :

Toutes les nouvelles