Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilNouvelles
Nouvelles

La Vision immobilière répond aux recommandations de la Vérificatrice générale du Québec

Toutes les nouvelles
13 juin 2018

La Vision immobilière du gouvernement du Québec, dévoilée le 23 avril dernier, répond aux recommandations formulées, aujourd’hui, par la Vérificatrice générale du Québec (VGQ) dans son rapport portant sur la gestion des baux et de certains contrats à la Société québécoise des infrastructures (SQI).

Depuis 2012, la SQI a apporté des changements considérables à ses processus de gestion et à sa gouvernance, comme l'a souligné la VGQ dans son rapport sur la vente de biens immobiliers, publié en novembre dernier. Avec la Vision immobilière, la SQI va encore plus loin, grâce à une série d’actions mises de l’avant pour s’assurer d’une gestion optimale des biens immobiliers de l’État.

Le rapport de la VGQ confirme également les conclusions contenues dans un rapport indépendant de Raymond Chabot Grant Thornton, présenté en mars 2017, sur l'analyse de la performance de la SQI quant à la gestion de ses baux. En effet, le rapport indique que 88 % des baux de la SQI se situent sous le marché.

Citation :

« Le ménage a été fait à la Société québécoise des infrastructures au cours des dernières années. Avec la Vision immobilière, qui sera déployée d’ici 2023, les efforts se poursuivront pour rendre encore plus performante la SQI. Cette vision comprend notamment l’élaboration d’une grille d’analyse qui permettra à la Société d’étayer chacune de ses décisions, à savoir s’il est préférable pour le gouvernement d’opter pour la propriété ou pour la location. Les contribuables s’attendent à ce que leurs institutions soient gérées avec rigueur et intégrité, et c’est ce que fait la SQI. »

Pierre Arcand, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor

Faits saillants :

Voici les principaux objectifs de la Vision immobilière du gouvernement du Québec :

  • Hausser progressivement la proportion des bureaux gouvernementaux en propriété et réduire, par le fait même, les baux de location ainsi que les frais d’exploitation et les contrats d’aménagement qui en découlent.
  • Améliorer la démarche de location d’espaces et faire plus régulièrement appel à la concurrence pour mieux profiter des occasions du marché.
  • Renforcer la capacité de la Société à s’assurer du respect des orientations gouvernementales en matière immobilière; recentrer, à cet effet, les relations de service entre la Société et les ministères et organismes.

Améliorer la planification à long terme du parc immobilier de la Société; réaliser une planification, sur dix ans, des besoins immobiliers des ministères et organismes et procéder à une révision annuelle.

Toutes les nouvelles