Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreVers un État plus performant et plus transparent – première partie

Vers un État plus performant et plus transparent – première partie

17 décembre 2019 Christian Dubé

Les habitués de ce blogue savent à quel point j’ai à cœur d’offrir aux Québécoises et Québécois une administration gouvernementale qui en fait plus pour eux. D’ailleurs, je me suis donné une mission très claire, dès mon arrivée : mettre en place une véritable culture de gestion axée sur les résultats et sur la performance. Cela passe par l’optimisation de l’application de la Loi sur l’administration publique, le principal outil de performance de l’État. Ça n’allait pas être chose facile, mais loin de me faire peur, le défi m’anime énormément.

Des plans stratégiques arrimés aux priorités du gouvernement et aux cycles électoraux

Un grand pas a été franchi dans cette direction, grâce à un travail de concertation entre les élus et les autorités administratives des ministères, mené au cours des derniers mois. Ainsi, le 4 décembre, les plans stratégiques 2019-2023 de tous les ministères ont été déposés simultanément, après avoir subi une révision en profondeur.

Chacun d’entre eux contient des indicateurs de performance pertinents et des cibles ambitieuses basées sur les besoins et les attentes de la population pour améliorer la qualité des services publics. De plus, les grandes priorités gouvernementales y ont été intégrées, et leur durée a été arrimée aux cycles électoraux pour permettre une mesure plus juste ainsi qu’un virage durable.

Lien plus cohérent entre les plans stratégiques, les budgets de dépenses et les rapports annuels

Ainsi, alors que les plans stratégiques orientent les actions des ministères pour les quatre années à venir, le Budget de dépenses du gouvernement présente, chaque année, les choix effectués quant aux crédits accordés aux ministères. Ultimement, en aval de chaque exercice financier, les rapports annuels de gestion des ministères indiqueront clairement si les objectifs ont été atteints. À mon avis, il est nécessaire d’assurer une adéquation entre les objectifs des ministères, les sommes qui leurs sont allouées et la reddition de comptes. Ainsi, toutes nos actions, au gouvernement, se feront dans le respect des missions et des visions des ministères et nous nous assurerons que les fonds publics sont utilisés de manière optimale.

Ce geste structurant ne peut prendre son sens que s’il est accompagné d’un moyen, pour les citoyennes et citoyens, de juger facilement de la performance de l’État; parce que ces derniers ont le droit de connaitre la manière dont leur gouvernement investit les dollars qui lui sont confiés et ce qu’il fait pour répondre à leurs besoins.

Le tableau de bord de la performance des ministères, le témoin de notre virage

Pour répondre aux objectifs de transparence et de mesurabilité, il fallait déployer un moyen efficace de rendre des comptes à la population quant à la façon dont les ministères performent. Ce moyen, c’est le Tableau de bord de la performance des ministères  , que nous vous présentons aujourd’hui.

Par l’entremise de sa plateforme électronique conviviale, dynamique et facile à consulter, cet outil vous permet de vérifier si les ministères atteignent les objectifs fixés pour offrir des services de qualité. Bien que les rapports annuels de gestion des ministères témoignent de l’atteinte des cibles des plans stratégiques au terme de chaque exercice financier, le Tableau de bord permet d’avoir, en un seul endroit, toute l’information. Une note globale, pour l’ensemble des ministères, permet de mesurer l’évolution des résultats à chaque année et de comparer les ministères entre eux et à la note globale.

Des outils qui s’inscrivent en continuité pour incarner notre vision de performance et de transparence

Le Budget de dépenses, les plans stratégiques des ministères, leurs rapports annuels de gestion et le Tableau de bord s’inscrivent ainsi en continuité pour incarner notre vision de performance, de reddition de comptes et de transparence. Je suis certain que l’exercice des crédits budgétaires qui s’en vient pourra bénéficier de cette source d’information regroupée, et ce tant pour le bénéfice des députés et des citoyennes et citoyens. Comme je l’ai déjà mentionné, nous continuerons d’améliorer le lien entre les plans stratégiques, les crédits et les rapports annuels de gestion pour en faciliter le suivi, en nous assurant que les programmes sont définis de la même façon dans ces trois différents documents. C’est un processus d’amélioration continue qui prendra un certain temps, mais nous allons nous y attaquer dès cette année dans les crédits et les rapports annuels de gestion à venir.

Une amélioration déjà palpable pour tous les ministères

Je vous invite donc à découvrir le Tableau de bord  qui couvre la période se terminant le 31 mars 2019. Cette première mouture démontre une amélioration sensible de la note globale (71 %) en regard de la performance des ministères. Cette amélioration est essentiellement due à un rehaussement notable de la qualité des plans stratégiques, qui ont été modifiés et publiés en décembre 2019. Si les plans stratégiques n’avaient pas été améliorés, la note globale aurait été de 58 %.

Au terme de la période de 2019-2020, qui se terminera le 31 mars 2020, une première évaluation complète de la performance pourra être effectuée. Nous pourrons alors comparer les résultats réels aux cibles identifiées dans les nouveaux plans stratégiques, pour une année entière. Le cinquième bulletin de la performance des ministères sera alors diffusé, ce qui coïncidera avec le 20e anniversaire de la Loi sur l’administration publique. Je suis très fier de ce point tournant que nous marquons, au sein de l’Administration publique et j’espère que vous consulterez le Tableau de bord sans modération. Soyez à l’affût de mon prochain billet, demain, qui vous en apprendra plus sur la réflexion et le travail qui ont mené à l’élaboration du Tableau de bord et sur la direction qu’il prendra dans l’avenir.

À très bientôt!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?