Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreUn peu d’audace!

Un peu d’audace!

27 septembre 2019 Christian Dubé

Révision de mandats névralgiques : nos acquisitions gouvernementales et nos infrastructures technologiques

L’automne est à nos portes, et c’est la rentrée parlementaire! Comme je l’envisageais, c’est déjà reparti en lion pour une saison qui, au gré de la chute des feuilles et des degrés, nous mènera à la fin de l’année bien plus vite qu’on pourrait l’imaginer. Croyez-moi, le dernier trimestre de 2019 ne sera pas le moindre, si l’on pense au nombre et à l’ampleur des dossiers en branle.  

Parmi ceux-ci, il y a la révision en profondeur de mandats susceptibles de générer des économies pour les Québécoises et Québécois, soit les acquisitions gouvernementales et la gestion des infrastructures informatiques. Ces volets sont, pour le moment, administrés en grande partie par le Centre de services partagés du Québec (CSPQ). La semaine dernière, lors de la rentrée parlementaire, j’ai déposé, avec mon collègue Éric Caire, le projet de loi visant principalement à instituer le Centre d’acquisitions gouvernementales et Infrastructures technologiques Québec. Une fois ces organismes en vigueur, le CSPQ sera dissous.

Les personnes qui me suivent, depuis que je préside le Conseil du trésor, ne seront pas étonnées, car j’ai fait connaître, depuis le début, mes intentions de revoir le fonctionnement de ces deux secteurs, qui sont au cœur d’une saine gestion des dépenses et d’une prestation des services de qualité. Il s’avère que le modèle actuel, soit celui du CSPQ, ne nous permet pas de maximiser les retombées à l’échelle gouvernementale.

Je vous présente sommairement les deux organismes qui seront créés à l’aide de notre projet de loi.

Le Centre d’acquisitions gouvernementales

Le Centre d’acquisitions gouvernementales sera destiné aux achats regroupés des produits et services obligatoires pour tous les ministères et organismes, incluant les réseaux de la santé et de l’éducation. En misant sur un plus grand volume d’achats et l’application des meilleures pratiques dans le domaine des acquisitions, il fera réaliser à l’État des économies supplémentaires.

En concentrant l’ensemble de l’expertise au sein d’une même entité, en favorisant la proximité avec les secteurs pour bien comprendre leurs besoins, en rendant incontournable l’adhésion aux achats regroupés ainsi qu’en renforçant la gestion en acquisitions, le gouvernement met tout en œuvre pour optimiser ses dépenses, au bénéfice des citoyennes et citoyens.

Infrastructures technologiques Québec

Nous sommes déjà en plein cœur de la transformation numérique gouvernementale. L’une des façons d’y concourir sera la création d’Infrastructures technologiques Québec. Celui-ci aura la mission de fournir aux organismes publics des services en infrastructures technologiques et en systèmes de soutien, et ce, dans le respect des orientations déterminées par le Conseil du trésor. En plus de faire passer la transformation numérique des ministères et organismes à vitesse grand V, il permettra d’éviter la duplication des solutions.

En se basant sur les meilleures pratiques de l’industrie, il contribuera également à rehausser la sécurité des infrastructures technologiques de l’État, un élément que nous prenons très au sérieux, mon collègue, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, et moi-même. D’ailleurs, l’ensemble de ce volet du projet de loi est entre très bonnes mains, avec le ministre Caire et l’équipe du Secrétariat du Conseil du trésor.

L’État québécois en voie de devenir plus efficace dès 2020

La création de ces deux nouveaux organismes signifie que vous en obtiendrez plus pour chaque dollar que vous injecterez dans l’appareil public. J’en suis très fier, et c’est précisément cet aspect qui m’a motivé à déposer rapidement le projet de loi et à enclencher les travaux en ce sens. En regroupant l’expertise dans des modèles mieux adaptés aux défis propres à ces deux secteurs, cette nouvelle gouvernance nous permettra de maximiser les gains d’efficience et d’efficacité de l’État, tout en valorisant les compétences de notre personnel dans ces domaines, qui bénéficiera ainsi d'un environnement plus stimulant.

C’est donc avec ce mandat que s’amorcera l’année 2020, de même qu’avec la dissolution du CSPQ, alors que l’ensemble de ses activités auront été redéployées.

Bien que chaque projet de loi que nous déposons revête une grande importance et s’appuie sur ses bénéfices pour les citoyennes et citoyens, je trouvais qu’il était essentiel de vous présenter plus amplement celui-ci. Parce que ce chantier s’avère porteur sur le plan de l’efficience de l’État et d’une saine gestion des dépenses, il traduit bien la détermination de votre gouvernement à en faire plus pour vous.

J'espère que nous aurons la collaboration des partis de l’opposition durant la commission parlementaire pour que puissions appliquer, le plus rapidement possible, notre stratégie dans ces deux secteurs.

Que pensez-vous de ce projet de loi? Au plaisir de vous lire!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?