Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreL’automne s’annonce actif!

L’automne s’annonce actif!

30 août 2019 Christian Dubé

Heureux de vous retrouver, alors que l’été file à une vitesse folle. J’espère que vous en avez bien profité. Pour ma part, les kilomètres que j’ai parcourus à vélo m’ont fait le plus grand bien et m’ont permis de m’aérer l’esprit. Me voici donc en pleine forme et déterminé à amorcer un automne bien occupé.

Comme je vous le mentionnais dans un billet précédent, mes collègues et moi avons planifié, au cours des derniers mois, le travail de nombreux chantiers pour atteindre les objectifs que notre gouvernement s’est fixés. Cet automne, nous entrerons dans la phase de réalisation intensive de plusieurs de ces chantiers. Permettez-moi donc de vous présenter un aperçu de mon agenda pour les prochains mois.

Moderniser l’application de la Loi sur l’administration publique

Sans grande surprise, le plus gros de ces chantiers est celui de l’amélioration de l’efficacité de l’État, un dossier qui me tient particulièrement à cœur. Il sera réalisé principalement par une modernisation de l’application du cadre de gestion axée sur les résultats instaurés par la Loi. Parce que responsabiliser davantage nos dirigeantes et dirigeants dans l’atteinte des résultats est, à mon avis, la meilleure façon d’optimiser l’État, ces derniers seront placés au cœur de ce chantier qui prévoit également de rendre l’État plus transparent auprès de la population.

Pour y arriver, nous déploierons, au cours des prochaines années, un ensemble de mesures structurantes. À court terme, nous souhaitons que les plans stratégiques des ministères, qui ont une durée de vie de quatre ans, suivent les législatures, par souci de cohérence. Ainsi, dès cet automne, nous déposerons les nouveaux plans stratégiques qui seront arrimés à la présente législature.

Nous souhaitons également publier un tableau de bord sur la performance de tous les ministères et organismes. Grâce à cette transparence accrue, la population sera en mesure de voir si chaque organisation gouvernementale atteint ses objectifs. D’ailleurs, à l’hiver, un bulletin annuel de la performance des ministères sera rendu public.

À mon humble avis, il s’agit de la base pour nous assurer que nos concitoyennes et concitoyens sont bien servis et que les deniers publics seront toujours bien investis. Aussi, ce type d’approche permet de maintenir la confiance entre le gouvernement et la population, un autre élément qui m’est très cher.

Pour y voir plus clair en matière de suivi des crédits et de planification des dépenses

De plus, nous revoyons actuellement la documentation budgétaire pour en faciliter la compréhension. Un travail important a déjà été entamé quant à la bonification de la structure de présentation du budget de dépenses. La révision se poursuit, et à l’issue de ces travaux, l’information budgétaire décrira de façon plus précise et homogène les résultats par rapport aux ressources allouées. Ainsi, à compter de 2020-2021, une association entre les plans stratégiques, les crédits et les rapports annuels de gestion sera amorcée en vue de présenter une information budgétaire plus fluide.

Talents recherchés!

Je le dis souvent, l’administration publique est remplie de défis stimulants et elle offre des occasions professionnelles plus qu’intéressantes ainsi que des conditions de travail enviables. Elle a besoin d’une relève dynamique et compétente. Nous sommes donc déterminés à attirer les meilleurs talents, notamment en simplifiant les processus d’embauche. Afin de faciliter l’accès à une carrière dans la fonction publique, nous avons amorcé des travaux qui visent l’assouplissement du processus de dotation pour que celui-ci soit plus agile et qu’il réponde aux enjeux de main-d’œuvre des ministères et organismes.

En parallèle, les négociations dans les secteurs public et parapublic, qui touchent près de 550 000 employées et employés syndiqués de l’État, débuteront alors que plusieurs conventions collectives arriveront à échéance le 31 mars 2020. Nous nous assurerons de répondre le mieux possible aux besoins des différentes classes d’emploi, tout en respectant la capacité financière de l’État. Considérant les défis actuels de la main-d’œuvre, un réexamen de certaines façons de faire pourrait s’avérer nécessaire afin d’adapter les conditions de travail aux nouvelles réalités quotidiennes.

Transformation numérique

La stratégie   de transformation numérique gouvernementale, sous la responsabilité de mon collègue, le ministre Éric Caire, vous a été présentée en juin dernier. Elle vise à diriger l’ensemble des organisations publiques vers une seule et même transformation numérique, avec des ambitions communes ainsi que des cibles et des indicateurs mesurables et quantifiables. Elle est fondamentale pour nous définir véritablement comme une administration publique moderne et innovante qui valorise ses données et qui est en phase avec la population qu’elle sert, de même qu’avec les employées et employés qui la composent.

Dans la stratégie, il est demandé aux différents ministères de transmettre, en novembre prochain, leur plan de transformation numérique. C’est donc un dossier que je suivrai avec beaucoup d’intérêt et qui nous occupera beaucoup, mon collègue et moi.

En parallèle, nous poursuivons les travaux pour consolider les centres de traitement informatique. Nous sommes conscients des préoccupations quant à la sécurité des renseignements personnels, en raison des incidents survenus au Québec dans les derniers mois. Cet aspect sera donc au cœur de notre démarche. Ainsi, tout en regroupant les infrastructures et l’expertise, nous mettrons tous les efforts nécessaires pour protéger les données des Québécoises et Québécois, et ce, en nous basant sur les meilleures pratiques de l’industrie, notamment.

Voilà qui fait un bref survol de nos chantiers.

Un billet de blogue est beaucoup trop court pour faire le tour de tout ce qui nous occupera cet automne. J’ai effleuré les grands thèmes, mais j’ai passé sous silence certains chantiers, comme celui de la révision des programmes et de la transformation du Centre de services partagés du Québec.

Nous avons également amorcé des travaux afin de parfaire la présentation des dossiers quant au Plan québécois des infrastructures. La présentation du plan 2019-2029 nous a beaucoup appris.

Je compte écrire plus amplement sur chacun de ces sujets, au cours des prochains mois, au fur et à mesure que les dossiers avanceront. Je vous invite, comme d’autres l’ont déjà fait, à commenter ce billet afin de poursuivre la discussion.

Bonne rentrée!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?