Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreDans les coulisses du budget de dépenses – partie 2

Dans les coulisses du budget de dépenses – partie 2

06 mars 2020 M. Christian Dubé

Une date importante, un travail fastidieux durant douze mois

Le 10 mars prochain, j’aurai l’honneur de déposer le budget de dépenses du gouvernement pour l’année 2020-2021 ainsi que le Plan québécois des infrastructures 2020-2030. Il s’agit d’un exercice fondamental à toute activité du gouvernement, comme je vous l’expliquais dans le billet précédent.

Pour accomplir cette mission, je me rendrai à l’hôtel du Parlement, chargé des différents volumes qui composent le budget de dépenses. Ce jour-là, je ferai état à la population québécoise des crédits accordés à l’ensemble des ministères et organismes et des investissements prévus en infrastructures pour les dix prochaines années. Un message du lieutenant-gouverneur précèdera ce dépôt.

C’est un rôle que j’assume avec honneur et fierté. Bien que je sois engagé dans chaque étape et que me revienne le geste solennel du dépôt, une foule de personnes y contribuent, tout au long de l’année.  

Les équipes qui sont les plus directement touchées sont le Sous-secrétariat aux politiques budgétaires et aux programmes (SSPBP) et le Sous-secrétariat aux infrastructures publiques (SSIP) du Secrétariat du Conseil du trésor (SCT). L’activité touche toutefois l’ensemble du SCT de même que tous les ministères.

Dès le printemps, les ministères et organismes doivent faire état au SCT des prévisions prévues pour les cinq années à venir. Mais l’année qui nous intéresse, c’est celle qui commence le 1er avril suivant (eh oui, on doit déjà se projeter douze mois plus tard!). La boucle se poursuit durant toute l’année, jusqu’à la ventilation des prévisions par programme, dans tous les ministères, ainsi qu’aux derniers correctifs, en passant par l’analyse de ces prévisions et l’approbation des enveloppes préliminaires par le Conseil du trésor et par le Conseil des ministres. L’exercice prend fin lorsque se termine l’année financière et que les parlementaires ont procédé à l’étude des crédits. Ensuite, pas de pause; c’est reparti pour le cycle suivant!


Comment est-ce traité?

Les données sont contenues dans un système d’information interne et traitées par celui-ci. C’est cette base de données qui génère les différents volumes. Durant les semaines, voire les mois qui précèdent le dépôt du budget, l’équipe entière du SSPBP est mise à contribution de manière intensive. Il en est de même du côté du SSIP, pour le volet infrastructures.

Pour ma part, chaque semaine, durant cette même période, je rencontre les équipes du SCT ainsi que le secrétaire du Conseil du trésor pour être bien au fait de la progression des travaux. Outre les volumes comme tels, toute une logistique doit être orchestrée en vue du dépôt : la relecture, la traduction et l’impression des documents de même que la production d’outils de communication, entre autres. Étant donné la nature des informations que contiennent les volumes, l’aspect sécurité est pris très au sérieux. Par exemple, des semaines avant le dépôt des documents, l’ensemble du personnel du SCT susceptible d’être mis à contribution doit déclarer, sous serment, son devoir de discrétion. De même, une fois les documents imprimés ou déposés sur support USB, ils doivent être placés sous haute surveillance jusqu’au moment où leur distribution est autorisée. Et n’entre pas qui veut au huis clos. Toute personne qui y assiste doit être enregistrée et dépourvue de tout appareil mobile ou de connexion Internet, et ne peut quitter les lieux avant la levée du huis clos.

Dans quelques jours, je serai fier de déposer le budget de dépenses, mais le succès de l’exercice sera attribuable à une foule de personnes chevronnées.

Vous voilà au fait de la manière dont le gouvernement accorde les crédits aux ministères et prévoit les investissements en matière d’infrastructures publiques. Je vous invite à me suivre, le 10 mars prochain, le dépôt du budget de dépenses et du Plan québécois des infrastructures 2020-2030.

Connaissiez-vous le processus et les raisons d’être du budget de dépenses? Pour ma part, cet exercice me passionne, particulièrement quand on peut en avoir une vision de l’intérieur.

À bientôt!   

Quelques employées et employés au travail!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?