Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreÇa va bien aller!

Ça va bien aller!

24 mars 2020 M. Christian Dubé

Chers lecteurs,

On va se le dire : la situation que nous vivons, collectivement, est absolument sans précédent et peut être déstabilisante.

Certains sont affectés par une perte d’emploi, d’autres par l’éloignement, d’autres encore par la maladie. J’aimerais prendre ces lignes pour vous décrire un peu la situation au Secrétariat du Conseil du trésor, durant cette période qui bouleverse notre vie, et y ajouter quelques notes personnelles.

L’environnement de travail

Avec raison, le Dr Horacio Arruda nous a demandé de faire de grands changements dans nos habitudes et au travail. Le télétravail, dans plusieurs ministères et organismes, est devenu la norme et sera en progression dans les jours et les semaines qui viendront.

Grâce à l’exécution rapide du secrétaire du Conseil du trésor – qui est l’équivalent d’un sous-ministre, pour le Conseil du trésor – et de son équipe, dès la semaine dernière, le télétravail était une mesure privilégiée pour le plus grand nombre d’employées et employés. Et mon collègue Éric Caire, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, travaillait déjà avec diligence à soutenir cette transition massive vers les outils technologiques nécessaires. C’est une adaptation majeure dans nos façons de travailler, que nous réalisons par la force des choses en apprenant à coopérer de manière différente. Mais l’État fait déjà preuve de beaucoup d’agilité.

L’environnement de travail a aussi été adapté pour tout ce qui relève du Conseil des ministres, alors que nos fréquentes réunions se font dorénavant par appels téléphoniques. Nous devons prendre des décisions, tous les jours, et en soutenir la mise en œuvre en interagissant avec ceux qui sont à pied d’œuvre pour appuyer la réponse collective. Je pense, entre autres, à la ministre Danielle McCann, qui fait un boulot extraordinaire, et au ministre Eric Girard, qui pilote le comité de vigie économique de main de maitre. Je veux également saluer le leadership de notre premier ministre. C’est un honneur de pouvoir l’appuyer quotidiennement.

La capacité de s’adapter aux situations difficiles

Je réalise, tous les jours, que nous avons une grande capacité d’adaptation. Au Secrétariat, nous avons pris plusieurs mesures pour minimiser les risques de contagion de notre personnel. Toute l’équipe du cabinet fait du télétravail et continue de me soutenir tant pour gérer les dossiers urgents que pour continuer à faire avancer ce qui occupe habituellement notre quotidien. Le secrétaire, M. Ducharme, fait de même et travaille avec ses collaborateurs clés à distance.

Comme il arrive souvent, ce type de situation nous permet de tester nos limites, mais aussi d’essayer de nouvelles façons de faire. Je pense ici au télétravail, mais également à la télémédecine, que la ministre McCann a rapidement su mettre en place, avec des bénéfices évidents. Ce sont des applications technologiques qui faisaient l’objet de discussions depuis des années. La situation actuelle nous a forcé la main. Nous allons apprendre de ces changements et en sortir grandis.

Les répercussions sur notre vie et nos familles

Les répercussions de la situation actuelle sur notre environnement, nos familles, nos amis et nos collègues sont immenses et diffèrent d’une personne à l’autre. Plusieurs d’entre vous doivent reconfigurer leur organisation familiale, notamment la garde des enfants ou les relations avec un parent, tout en jonglant avec un agenda lui aussi bouleversé. Cela ne se fait pas toujours facilement, mais plusieurs ont déjà pris la mesure de ce nouveau quotidien et ont trouvé des solutions pour faire face à la situation, que nous espérons la moins longue possible.

J’ai aussi dû adapter ma routine familiale à un contexte d’isolement volontaire, puisque ma conjointe, qui voyage fréquemment dans le cadre de son travail, est rentrée d’Europe le 11 mars dernier. Elle respecte les règles d’isolement, même si ce n’est pas toujours facile. Elle travaille aussi à distance et s’organise du mieux qu’elle le peut avec notre nouvelle réalité, comme plusieurs parmi vous. Sur une note plus positive, j’ai recommencé à monter sur mon vélo d’entraînement, ce qui devrait être bénéfique pour ma ligne et mon moral!

En conclusion, je vous rappelle à quel point cette situation fait apprécier, à de plus en plus de gens, le professionnalisme et l’engagement du personnel de la fonction publique. Le Dr Horacio Arruda est un bel exemple de ces grands mandarins de l’État sur lesquels nous pouvons compter pour mener leurs équipes dans les moments critiques. M. Ducharme, notre secrétaire, est, selon moi, dans la même catégorie, bien que son rôle soit plus effacé. Et il y en a plusieurs autres; ils gagnent à être connus. J’en profite donc pour les remercier de leur travail, dans ces moments difficiles où la population s’attend à ce que nous trouvions des solutions pour nous sortir de cette crise le plus rapidement possible.

Merci à vous toutes et tous, et continuez votre excellent travail! J’espère que vous et vos proches vous portez bien dans cette situation jamais vue. 

Christian

P.-S. – J’embrasse aussi ma mère, qui est en résidence pour aînés et qui prend beaucoup de plaisir à corriger mes fautes; une habitude qu’elle a conservée de ses années passées dans le monde de l’enseignement. C’est probablement ma plus fidèle abonnée!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?