Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilMinistre et SecrétariatMinistreBlogue du présidentLe changement réclamé est commencé!

Le changement réclamé est commencé!

21 juin 2019 Christian Dubé

Je vous écris au terme d’une session parlementaire bien chargée. Il s’agissait de la première session complète de notre gouvernement, et même si l’agenda était rempli de défis, nous sommes fiers du travail accompli, et j'espère que vous l’êtes aussi. Avec 34 projets de loi déposés et 16 adoptés, nous n’avons pas chômé! Le changement est commencé.

En plus de cela, pour ce qui touche plus particulièrement le Conseil du trésor, depuis le 18 octobre, nous avons tenu 32 séances. Ce sont près de 900 dossiers qui y ont été présentés. Au-delà du nombre et du temps nécessaire à la préparation de chacun d’entre eux par les équipes du Secrétariat du Conseil du trésor et des ministères concernés, c’est l’ampleur des mandats et leurs effets pour la population qui sont remarquables.

 

Budget de dépenses et Plan québécois des infrastructures : des dossiers charnières de notre hiver

Du côté du Secrétariat du Conseil du trésor (SCT), certains moments ont marqué la session de façon plus nette. Je pense au dépôt du premier budget de dépenses et de la stratégie de gestion des dépenses de notre gouvernement, dont l’élaboration a demandé un travail rigoureux et colossal. Ces documents ont été conçus pour répondre à vos priorités : offrir à nos enfants des conditions propices à leur réussite éducative, de meilleurs soins de santé pour tout le monde et une croissance économique durable pour nous permettre de remettre plus d’argent dans vos poches, comme notre gouvernement s’y était engagé.

Ce budget de dépenses s’accompagnait du Plan québécois des infrastructures, qui vient encadrer les investissements en matière d’infrastructures pour les dix prochaines années. Ce plan prévoit des investissements additionnels de 15 milliards de dollars, pour un total de 115 milliards. Ce chiffre, un sommet historique, traduit la nécessité d’un réinvestissement massif pour plusieurs infrastructures, qu’il s’agisse de fournir de belles écoles à nos enfants, de construire et de rénover des hôpitaux pour vous offrir de meilleurs soins ou encore de remettre nos infrastructures routières à niveau ou de les rendre plus sécuritaires, tout en favorisant un bon équilibre avec la mobilité durable et le transport collectif.

 

Amorcer les changements en TI et en transformation numérique

Le virage numérique et les technologies de l'information (TI) ont constitué un aspect majeur de notre session. Si vous avez lu mon billet précédent, vous savez que le ministre Éric Caire a dévoilé, récemment, la Stratégie de transformation numérique gouvernementale, qui permettra aux différents ministères de finaliser, dans les prochains mois, leur propre plan de transformation numérique. Cette opération a été précédée du dépôt d’un projet de loi visant à faciliter la mise en place de services numériques sécuritaires, plus conviviaux et mieux adaptés à vos besoins. Ce projet de loi comptera, notamment, sur un plus grand partage de données entre les ministères et organismes, question de vous offrir des services simplifiés. De plus, nous n’avons pas tardé à poser plusieurs actions à la fois porteuses et ambitieuses, comme le regroupement des centres de traitement informatiques, afin de profiter des avantages de l'infonuagique et de les rendre plus sécuritaires, tout en misant sur l’expertise présente à l’interne.

 

Faciliter les échanges avec l'État et rendre celui-ci plus efficient

Il y a quelques jours, j’ai déposé deux projets de loi qui visent, eux aussi, à faciliter les liens entre l’État et la population. Il s’agit, d’une part, du regroupement, au sein de Revenu Québec, des activités de récupération des sommes dues à l’État. Ce projet, qui fait partie de nos initiatives en révision de programmes, fera en sorte que les citoyens ne traiteront plus qu’avec un seul interlocuteur pour ce qui est du suivi de leurs créances, le tout en considération de la situation et de la capacité de payer de chacune et chacun. D’autre part, il s’agit du projet de loi sur la dénomination et les responsabilités de certains ministres et ministères. Bien que ce projet de loi ne comporte pas de nouvelles normes, il concourra à rendre plus souple et rapide un processus qui est essentiellement technique et très lourd. Par ailleurs, le projet de loi sur le Centre des services partagés du Québec, un projet structurant pour les TI et les achats, est en préparation et sera déposé à la reprise des travaux parlementaires.

Ce ne sont que quelques exemples de gestes posés par votre gouvernement, qui contribuent à rendre l'État plus efficient et vous faciliter la vie, en plus d’être, à mon avis, du gros bon sens.

 

Un été qui permettra de faire avancer nos grands chantiers

Si je suis fier de nos réalisations de l’hiver et du printemps, je suis extrêmement motivé et ambitieux pour la suite de notre travail. Bien que mes collègues parlementaires et moi-même ne siégions pas au salon Bleu, cet été, nous continuerons à faire avancer nos grands chantiers et à finaliser nos projets de loi, à la fois galvanisés par les résultats déjà observés et guidés par notre détermination à bien vous servir. Je m’accorderai quelques jours de répit, en juillet, pour passer du temps avec mes proches, faire le plein d’énergie et à aller à votre rencontre sur le terrain. Et j’ai déjà hâte de faire progresser nos dossiers et de préparer la rentrée parlementaire.

J’en profite pour vous souhaiter une bonne fête nationale du Québec. Pour les chanceuses et chanceux qui tombent en vacances, je vous souhaite que celles-ci soient synonymes de repos, de soleil et de temps de qualité passé avec vos proches. Quant à moi, je vous reviens bientôt pour un nouveau billet et au plaisir de vous croiser au cours de l’été!

Bon début d’été!

Commentaires (0)

Aucun commentaire!

Identification

Pour commenter, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Connexion

Mot de passe oublié ?