Vous êtes ici : HomeHuman RessourcesAccès à l’égalité en emploiTémoignagesUne nouvelle vie professionnelle
Entrevue avec Mme Marie-Josée Roy

Une nouvelle vie professionnelle
Entrevue avec Mme Marie-Josée Roy

Mme Marie-Josée RoyL’entrevue avec Mme Marie-Josée Roy, agente de bureau au Service de la santé et de la sécurité de la Sûreté du Québec (SQ), a été réalisée par Mme Luce Bazinet, conseillère en gestion des ressources humaines à la SQ.

 

 

Marie-Josée, quelle était ton occupation avant de travailler dans la fonction publique québécoise?

En 1999, l’année où j’ai subi un grave accident de voiture, j’étais étudiante en dernière année de cégep. Étant donné mes limitations fonctionnelles découlant de l’accident, j’ai été exclue du programme d’études en techniques policières.

Par la suite, j’ai été sans emploi et bénéficiaire de l’aide sociale durant plusieurs années en raison, d’une part, de tous les traitements et soins que j’ai dû subir à la suite de mon accident et, d’autre part, d’un diagnostic de fibromyalgie. Ces années ont été difficiles, mais j’ai gardé espoir de pouvoir un jour réintégrer le marché du travail.

Comment as-tu intégré la fonction publique du Québec?

Par l’entremise du Programme de développement de l’employabilité à l’intention des personnes handicapées (PDEIPH), j’ai obtenu un emploi occasionnel d’un an à titre d’agente de bureau dans le domaine des ressources humaines, soit de juin 2008 à juin 2009. Par la suite, j’ai obtenu un emploi occasionnel et j’ai ensuite été nommée à un emploi régulier d’agente de bureau. C’est un accomplissement dont je suis très fière!

Comment as-tu appris l’existence du PDEIPH?

J’avais entendu dire qu’il existait un service qui pouvait m’aider dans ma démarche de retour au travail. Après plusieurs appels, j’ai finalement trouvé l’endroit où le service était disponible pour moi : au Service spécialisé de main-d’œuvre de ma région (ESSOR II). Ses activités sont disponibles grâce à l’aide financière d’Emploi-Québec. La personne qui m’a prise en charge, Mme Louise Lavoie, m’a informée du PDEIPH. Elle s’est occupée de moi en me secondant à travers toutes les démarches du programme. Elle m’a guidée pour la conception de mon curriculum vitae, pour la préparation à l’entrevue et également pour l’adaptation de mon poste de travail.

Après une longue absence, loin du marché du travail, ma confiance en mes capacités et mon estime de moi étaient fragiles. Cette personne a su me redonner confiance en moi et m’a rassurée dans les moments de doute. Son soutien et son expérience ont été un élément clé de ma réussite professionnelle. Merci Louise!

Tu es donc titulaire d’un emploi régulier d’agente de bureau depuis quel moment?

J’occupe un emploi régulier depuis septembre 2009. Non seulement cela, mais en plus, je reçois une prime de désignation temporaire à un emploi de technicienne en administration depuis ma titularisation.

Comment s’est passée ton intégration?

Mon intégration s’est bien passée en ce sens que mon conseiller en main-d’œuvre s’est beaucoup impliqué et que le gestionnaire qui m’a accueillie s’est assuré de me soutenir et de m’encadrer de façon adéquate. Ces éléments ont fait de mon intégration une expérience réussie et enrichissante non seulement pour moi, mais aussi pour ceux qui m’ont aidée.

« Le gestionnaire qui m’a accueillie s’est assuré de me soutenir et de m’encadrer de façon adéquate. »

Y a-t-il d’autres éléments qui ont facilité ton intégration?

Je dois souligner l’accueil chaleureux qui m’a été réservé et les conseils judicieux qu’une ergothérapeute m’a prodigués pour l’ajustement de mon poste de travail. J’ai obtenu, entre autres équipements, une chaise ergonomique, un clavier carré, une souris à barre mobile pour éviter les mouvements répétitifs et un casque d’écoute. Ces précieux outils facilitent mes journées de travail et j’en suis très reconnaissante!

« Je dois souligner l’accueil chaleureux qui m’a été réservé et les conseils judicieux qu’une ergothérapeute m’a prodigués pour l’ajustement de mon poste de travail. »

Marie-Josée, en résumé, quelle a été ta recette pour intégrer la fonction publique?

Je crois en toute modestie avoir fait preuve de persévérance pour y arriver. Je dois aussi souligner la possibilité qui m’a été offerte par l’entremise du PDEIPH. J’ai eu la chance de pouvoir reprendre une vie professionnelle active et d’envisager des possibilités de formation ainsi qu’une carrière satisfaisante dans la fonction publique québécoise.

Retour aux archives des témoignages