Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : HomeHuman RessourcesAccès à l’égalité en emploiTémoignagesDoris Desharnais : une pionnière dans sa profession

Doris Desharnais : une pionnière dans sa profession

Depuis plus de 30 ans, Doris Desharnais ne s’en laisse pas imposer du haut de ses 5 pieds, malgré le fait qu’elle exerce un emploi non traditionnel. En effet, cette dernière a entrepris son parcours professionnel par un cours de chimie analytique au Cégep de Jonquière, qui lui a permis d’obtenir un emploi de technicienne en travaux publics, en 1977, au ministère des Transports du Québec (MTQ) en tant qu'occasionnelle. Sa définition de tâches consistait alors à faire des essais en laboratoire : tests de granulométrie, de béton-ciment, de compaction, d’argile et d’enrobés.

Toutefois, en 1998, après la fermeture du laboratoire régional du MTQ, elle est affectée à la surveillance en assurance de la qualité sur les chantiers de construction routière. Elle a alors l’occasion de relever de nouveaux défis avec son équipe de travail grâce à l’utilisation de technologies numériques et ainsi de parfaire ses connaissances relativement à l’échantillonnage des enrobés et des bitumes, au suivi des enrobés, au carottage avant les travaux et à l’utilisation du GPS.

Lorsqu’on se penche sur les raisons qui expliquent ses choix professionnels, Doris révèle que les métiers traditionnellement offerts aux femmes dans les années 70 ne correspondaient pas à ses aspirations. Elle a plutôt été attirée par les nouvelles disciplines d’alors, c’est-à-dire le dessin industriel, l’informatique et principalement la chimie. À cette même époque, elle affirme qu’il n’existait aucun congé familial, ni de vacances ou de congé maladie qui permettaient de concilier le travail et la famille.

Malgré tout, à la suite de quelques années et d’une évolution des conditions de travail, les choses ont commencé à changer : il est dorénavant possible de bénéficier de conditions de travail accommodantes comme l’aménagement du temps de travail et le traitement différé. La place de la femme au travail a aussi connu une évolution positive qui se révèle autant sur le plan de l’adaptation des tâches à réaliser que par rapport aux attitudes des collègues.

Doris affirme que ses journées passent à un rythme très rapide et qu’elles comportent toujours un certain degré d’imprévus que notre pionnière apprécie. De plus, ses fonctions l’amènent à vivre quotidiennement de nouveaux défis partout sur les routes, ce qui l’a conduite, au cours des années, à très bien connaître la région.

Enfin, Doris est une de ces pionnières qui ont « asphalté » la voie pour les techniciennes en travaux publics qui entrent en fonction à notre époque. Par sa détermination, sa force de caractère et son acharnement, elle occupe maintenant une place de choix dans sa profession et bénéficie incontestablement du respect de ses pairs.