Vous êtes ici : HomeNouvelles
Nouvelles

Dépôt des offres gouvernementales aux personnes salariées de l’État - Le gouvernement veut élargir le débat et obtenir des résultats concrets sur le terrain

Québec, le 15 décembre 2022. – Lors du dépôt des offres gouvernementales, la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a présenté les priorités du gouvernement en vue du renouvellement des conventions collectives de plus de 600 000 employées et employés des secteurs public et parapublic. Accompagnée du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, elle a, entre autres, souligné l’importance d’ouvrir un débat plus large pour soutenir la démarche de négociation en sollicitant toutes les parties prenantes, sans égard aux structures, afin que les mesures se rendent jusqu’aux élèves et aux autres personnes concernées.

D’une seule voix, les trois ministres ont exprimé le souhait que les prochains gestes posés, dans le cadre des négociations, aient des retombées positives et clairement perceptibles dans la vie des différents groupes de personnel de l’État, mais aussi dans celle des élèves et de la population du Québec.

Ainsi, durant les prochains mois, deux principes directeurs guideront les discussions : la force collective de travail (flexibilité dans l’aménagement des horaires de travail, décloisonnement des tâches, apport de la communauté, etc.) et la valorisation du personnel (équilibre de la charge de travail, stabilité, prévisibilité dans les conditions de travail, etc.).

Des forums constructifs et concrets

Les trois ministres constatent que malgré les investissements importants et les mesures négociées, les résultats sur le terrain ne sont pas ceux qui étaient attendus et que les succès d’application sont à géométrie variable selon les milieux. Ils désirent donc mieux en comprendre la raison.

Pour ce faire, trois espaces de discussions seront créés, sous l’égide du Bureau de la négociation gouvernementale, qui agiront sur les trois priorités gouvernementales, soit respectivement l’éducation, la santé globale et la santé mentale. Ces forums viseront notamment à cibler les réels freins et enjeux aux améliorations souhaitées dans les réseaux concernés.

En éducation, le forum Équipe classe traitera notamment de l’aide au personnel enseignant afin de favoriser la réussite scolaire et de discuter d’éléments liés à la charge de travail. En santé et en services sociaux, le forum Équipe soins viendra soutenir le Plan santé en abordant le décloisonnement des tâches, l’implantation des horaires autogérés et atypiques ainsi que les heures supplémentaires obligatoires afin d’améliorer l’environnement de travail. Enfin, le forum Équipe santé mentale travaillera à rehausser l’offre de service pour la population. L’accent sera mis sur des initiatives qui viseront à répondre davantage à la réalité du personnel, dont les psychologues ainsi que les autres ressources professionnelles de même que les techniciennes et techniciens.

Hausses proposées aux personnes salariées de l’État

Dans le but d’attirer de nouvelles personnes et de retenir celles qui y travaillent déjà, le gouvernement du Québec propose aussi des conditions salariales avantageuses, justes et équitables.

En effet, l’offre déposée, aujourd’hui, par le gouvernement est de 13 % sur cinq ans. Plus particulièrement, les augmentations paramétriques sont de 3 %, la première année, et de 1,5 % pour les quatre prochaines, pour un total de 9 % sur cinq ans. À cela s’ajoutent 2,5 %, sur cinq ans, afin que le gouvernement puisse répondre à ses priorités. En récurrence, le gouvernement offre 11,5 % sur cinq ans. Cette offre est à la hauteur de l’inflation prévue. De plus, le gouvernement offre une somme forfaitaire de 1 000 $, la première année, afin de reconnaître l’apport des personnes salariées à leur réseau. 

Citations

« Nous sommes d’accord pour dire que certains enjeux sont récurrents depuis beaucoup trop longtemps. L’heure est maintenant aux résultats. Nous devons, toutes et tous, faire partie de la solution, mais il faut d’abord mettre en lumière ce qui ne fonctionne pas. Il faut avoir le courage de nommer les choses telles qu’elles sont. Si nous faisons toujours les choses de la même façon, nous aurons toujours les mêmes résultats. Il est maintenant temps d’agir afin de mettre un stop à ce cycle. Le Québec est mûr pour attaquer les problèmes de front, pour enfin pouvoir avancer dans la bonne direction. »

Sonia LeBel, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor

« Pour réaliser le Plan santé, je suis heureux de pouvoir compter sur l’appui de l’ensemble du gouvernement et de plusieurs de mes collègues. Nous allons pouvoir, tous ensemble, mener plusieurs dossiers en même temps. Cette négociation doit s’inscrire comme l’occasion, pour la fonction publique, de devenir un employeur de choix. Nous voulons offrir plus de flexibilité dans l’aménagement des horaires de travail et dans l’élargissement des pratiques des ressources professionnelles de notre réseau de la santé. C’est en revoyant les façons de travailler pour maximiser l’offre de services que nous allons établir, ensemble, un réseau plus humain et performant. »

Christian Dubé, ministre de la Santé

« Il est important, pour notre gouvernement, de mettre de l’avant des propositions qui vont améliorer les conditions et l’environnement des personnes qui travaillent dans le réseau de l’éducation. Nous voulons ainsi assurer une offre de services adéquate qui tiendra compte notamment des besoins de tous les élèves. C’est aussi nécessaire de donner une plus grande marge de manœuvre aux écoles pour que celles-ci soient en mesure d’appuyer davantage et plus rapidement le personnel enseignant et, par conséquent, les élèves. Pour cela, dans le cadre des négociations, il faut mettre rapidement en place tout ce qui est nécessaire pour que des mesures favorisant la réussite scolaire et répondant aux besoins du personnel puissent être implantées dans les écoles du Québec. »

Bernard Drainville, ministre de l’Éducation

Lien connexe 

Cadre financier  

 

 

– 30 –