Logo du Secrétariat du conseil du trésor.
Vous êtes ici : AccueilRessources informationnellesArchitecture d'entreprise gouvernementale

Architecture d'entreprise gouvernementale

L'Architecture d'entreprise gouvernementale (AEG) est un exercice à haut niveau qui, en fonction de la Loi sur l'administration publique, vise à comprendre, définir et illustrer la prestation de services du gouvernement du Québec, la façon dont les ressources informationnelles pourront y contribuer, ainsi que les impacts sur les processus. Plus spécifiquement, l'AEG se veut une architecture de références mise à la disposition des ministères et organismes afin de développer leurs architectures ministérielles, de positionner leurs projets et d'anticiper les opportunités de partage, de mise en commun et de réutilisation.

À travers les deux précédentes versions, notamment celles de 2000 et de 2003, l'AEG a permis d'optimiser la prestation de services des ministères et organismes. Toutefois, à une échelle gouvernementale où la prestation de services intégrée représente la cible, l'optimisation n'est certes pas encore ressentie. À cet égard, le gouvernement du Québec continue sa transformation afin de permettre aux citoyens et aux entreprises de faire affaire avec un gouvernement unique, à l'aide d'une prestation de services intégrée.

Version 2003

Les objectifs

En fonction de cette vision, l'AEG vise à fournir la connaissance et l'encadrement nécessaires sur l'information et les ressources informationnelles pour permettre au gouvernement de réaliser la transformation organisée et dynamique de ses façons de faire en un tout cohérent. À terme, l'AEG se veut le levier privilégié de transformation qui s'inscrit dans une démarche stratégique de gouvernance pour une utilisation efficace et efficiente de l'information et des ressources informationnelles à l'échelle du gouvernement du Québec, d'où la nécessité d'élaborer une AEG en version 3 (AEG 3.0), dont les objectifs sont :

  • Comprendre, définir et illustrer les objectifs et les besoins en matière de prestation de services permettant de dégager la vision cible;
  • Positionner les projets de transformation à l'intérieur d'une vision cible;
  • Soutenir la justification et la mise en priorité des investissements à réaliser, autant au niveau des affaires qu'au niveau de l'information et des technologies;
  • Être en appui et suivre la progression des stratégies clés élaborées au niveau des affaires, de l'information (données), des technologies, des ressources humaines et des ressources financières pour répondre à la vision cible ainsi que leurs répercussions sur les fonctions et les processus ;
  • Fournir des orientations quant aux volets :
    • affaires;
    • information;
    • services et applications;
    • technologies;
    • et quant aux segments :
      • Sécurité
      • Gestion documentaire
      • Web gouvernemental
    • Déterminer les éléments qui peuvent être réutilisés par les ministères et organismes;
    • Éclairer les choix technologiques.
Portée

L'architecture d'entreprise gouvernementale se divise en quatre volets et trois segments :

Volet Affaires

Le volet Affaires propose aux gestionnaires des ministères et des organismes une démarche qui place les attentes des individus et des entreprises au centre des vecteurs de changement de l'État québécois.

Volet Information et volet Services et applications

Ces deux volets sont destinés principalement aux architectes et aux développeurs de systèmes. Ils agissent comme un guide de références qui permet d'encadrer les MO souhaitant mettre en oeuvre leurs architectures d'entreprise ministérielles (AEM) à travers des projets. Ainsi, ils apportent un soutien à la réalisation de ces projets en leur permettant de bénéficier de ses avantages, notamment la cohérence et l'intégration des solutions d'affaires au niveau gouvernemental.

Volet Technologie

Le volet technologie est destiné aux architectes en technologie. Il définit l'ensemble des infrastructures nécessaires au soutien des solutions d'affaires et établit les normes à respecter dans le choix des technologies afin de favoriser l'interopérabilité.

Les segments

Dans l'architecture d'entreprise gouvernementale, le terme « segment » désigne une portion de cette architecture dont le choix se fait en identifiant les exigences d'affaires de l'Administration gouvernementale pour lesquelles les solutions ne peuvent se limiter à l'un ou l'autre des volets de l'architecture d'entreprise gouvernementale, mais doivent être mises en oeuvre de façon cohérente dans l'ensemble des volets.

Dans une stratégie de transformation vers une architecture cible, le segment permet d'organiser et aligner les activités relatives aux changements en réutilisant au maximum les services et les composants communs de l'architecture d'entreprise.

Le segment Sécurité

Le segment sécurité, couvert par l'architecture gouvernementale de sécurité de l'information numérique (AGSIN), est destiné aux spécialistes en sécurité. Il constitue une vision de haut niveau qui est essentielle à la cohérence de l'État en matière de sécurité.

Le segment Gestion documentaire

Le Cadre de référence en gestion intégrée des documents (CRGGID) est un des grands segments applicatifs de l'Architecture d'entreprise gouvernementale qui propose des modèles génériques destinés à soutenir les activités nécessaires de gestion documentaire.

La documentation du CRGGID est accessible dans le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Le segment Web gouvernemental

Le Web gouvernemental est conçu en fonction des besoins, caractéristiques, attentes, intérêts et comportements de ceux qui l'utilisent (usagers). Il tient compte de l'organisation fédérative du gouvernement du Québec, soit une organisation où les ministères et organismes sont autonomes et s'appuient sur un cadre gouvernemental (cadre gouvernementale - lien) orientant les actions et les efforts de ceux-ci.

Le Web gouvernemental projette l'image d'une organisation cohérente, structurée et efficace et démontre la capacité du gouvernement du Québec à faire face rapidement aux changements de l'environnement. En ce sens, le Web gouvernemental est en mesure de soutenir le caractère instantané inhérent au Web et fournit une certaine indépendance, du point de vue des usagers, quant aux reconfigurations administratives de l'État.

Principes d'architecture d'entreprise (AEG 3.0)

Les principes qui suivent s'inspirent des meilleures pratiques à travers le monde et visent à améliorer la prestation de services et maximiser les retombées des projets de transformation des ressources informationnelles (RI) au gouvernement du Québec.

La stratégie de mise en oeuvre

Pour accélérer la mise en place de l'architecture d'entreprise gouvernementale, il s'avère nécessaire d'élaborer une stratégie de mise en oeuvre qui assurera une cohérence d'ensemble et une intégration parfaite des services gouvernementaux.

La stratégie a été élaborée afin de soutenir la mise en oeuvre principalement des deux premiers objectifs de la politique-cadre, soit « de tirer profit des RI en tant que levier de transformation et d'investir de façon optimale et rigoureuse ».