Logo du Secrétariat du conseil du trésor : lien vers la page d'accueil.

Organisation du travail

La Politique concernant la santé des personnes au travail dans la fonction publique québécoise (17,9 Ko) demande aux sous-ministres et aux dirigeants d’organismes de veiller à ce que l’organisation du travail, ses conditions d’exécution et l’environnement dans lequel il s’effectue favorisent la santé, tant physique que psychologique, des personnes.

La Loi sur la santé et la sécurité du travail vient renforcer cette responsabilité par l’objectif qu’elle poursuit d’éliminer à la source les dangers pour la santé, la sécurité et l’intégrité des travailleurs. Ces facteurs de risque pour la santé sont de divers ordres : physiques, mécaniques, chimiques, biologiques, ergonomiques et psychosociaux. S’il est plus aisé de cerner les risques pour la santé physique et, par conséquent, de les éliminer – dans l’aménagement et la sécurisation des lieux de travail, par exemple – il peut être plus difficile de déterminer des pistes d’action pour favoriser la santé psychologique et le bien-être des personnes au travail.

C’est ainsi que les ministères et les organismes sont invités à analyser l’environnement et l’organisation du travail pour tenter de repérer les risques psychosociaux qui y sont associés. Certains chercheurs affirment que les composantes clés de l’organisation du travail sont reconnues pour être des sources importantes de stress au travail et sont en lien avec les pratiques de gestion. Ces composantes sont :

  • la charge de travail ou la demande psychologique élevée;
  • la reconnaissance au travail;
  • le soutien social du supérieur et des collègues;
  • la latitude décisionnelle;
  • la communication et l’information.

Par ailleurs, plusieurs études mettent en relief l’importance de porter un regard sur l’organisation tout autant que sur l’individu si l’on souhaite parler de véritable prévention. Il semble néanmoins que le plus grand potentiel de prévention à la source se trouve dans l’environnement et l’organisation du travail, au cœur même de l’examen critique du travail et de ses conditions d’exercice.

Afin d’effectuer un pré-diagnostic des facteurs de risques reliés à l’environnement et à l’organisation du travail, des outils de travail ont été développés à l’intention des intervenants en ressources humaines qui souhaitent porter un regard critique et constructif sur les milieux de travail, dans une perspective de prévention : une Grille de réflexion pour soutenir l’action en matière de santé au travail ( 271 Ko) et un Guide pour une démarche de prévention des problèmes de santé psychologique au travail (2,95 Mo).